Hémorroïdes : les différents types

doctor-1228627_640Les hémorroïdes touchent près de 50% des personnes âgées de plus de 50 ans. Même si elles sont en général bénignes et passagères, les crises hémorroïdaires peuvent provoquer des douleurs et des gênes insupportables chez les personnes qui en souffrent. Ces troubles sont provoqués lorsque les veines situées au niveau du canal anal et du rectum se dilatent et se gonflent de façon anormale et permanentes. Les hémorroïdes peuvent donc être internes ou externes selon la zone où elles se situent.

La différence entre les hémorroïdes internes et externes

Toutefois, on a tendance à croire qu’il n’existe qu’un seul type d’hémorroïdes. Cela est totalement faux ! En réalité, on distingue deux types d’hémorroïdes :

Les hémorroïdes externes

Les hémorroïdes externes se situent sous la peau, autour de la partie anale. Elles provoquent des douleurs intenses et entraînent une tuméfaction au niveau de l’anus lorsque les veines situées dans la région anale se remplissent de manière permanente de sang. Les hémorroïdes externes sont parfois douloureuses et provoquent le plus souvent des démangeaisons, une inflammation ou une sensation de brûlure. Une couleur bleue apparaît en cas de thrombose. Elles sont donc plus faciles à diagnostiquer. L’apparition des hémorroïdes externes est généralement causée par la constipation, l’absence d’exercice physique, la grossesse, le sexe anal, l’obésité, le déficit de fibres alimentaires…

Les hémorroïdes internes

Les hémorroïdes internes sont peu visibles, car elles se produisent le plus souvent à l’intérieur du rectum. En général, les hémorroïdes internes sont des varices des veines qui apparaissent dans les artères rectales supérieures. Même si elles provoquent rarement des douleurs, les hémorroïdes internes s’accompagnent souvent de saignements lors de la défécation et peuvent entraîner des épisodes de démangeaisons. Les causes sont relativement similaires à celles des hémorroïdes externes. Les crises peuvent être classées en 4 degrés :
– 1ère degré : pas de prolapsus
– 2ème degré : présence de prolapsus à la défécation et qui rentre spontanément
– 3ème degré : présence de prolapsus à la défécation et qui doit être rentrée manuellement
– 4ème degré : présence de prolapsus et qui ne peut pas être rentrée manuellement.

Rendez-vous sur le site www.hemoroidetraitement.com pour découvrir les traitements adéquats pour soigner les hémorroïdes externes et internes.

Le partage est autorisé :)Pin on PinterestTweet about this on TwitterShare on Google+Share on Facebook