Refus du crédit à la consommation et micro crédit

Si votre demande de crédit à la consommation a été refusée auprès de tous les organismes de crédit, alors cet article est fait pour vous.

En effet, le micro crédit, également appelé le micro crédit social, est une alternative efficace au crédit à la consommation. Aussi, nous vous expliquerons, dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur le micro crédit social.

Pourquoi mon crédit à la consommation a-t-il été refusé ?

Votre crédit à la consommation peut-être refusé pour diverses raisons. La première raison est le manque de revenus et de stabilité économique. Les organismes auront, en effet, du mal à vous octroyer un prêt si vous disposez de revenus irréguliers, faibles, ou non garantis tels que lors de contrat en CDD.

Votre taux d’endettement est supérieur à 33%. Le taux d’endettement maximal varie d’un organisme à l’autre et sera, également, proportionnel à la hauteur de vos revenus, mais généralement, si vous disposez d’un taux d’endettement supérieur à 33%, il y a de grandes chances pour que votre demande ne soit pas retenue.

Vous êtes fiché auprès de la Banque de France. Bien qu’aucune loi n’interdise aux organismes de prêter aux emprunteurs fichés en Banque de France, ces derniers refuseront, généralement, votre demande.

Crédit à la consommation ou micro crédit ?

Le monde du crédit fonctionne via l’adéquation logique qu’un prêt plus risqué pour le prêteur coûtera plus cher à l’emprunteur. Plus le prêteur prend de risques en prêtant à un emprunteur dont les revenus sont instables, plus le coût total du crédit sera élevé. C’est exactement sous ce principe que fonctionne le micro crédit social. Aussi, beaucoup critiquent très souvent ce crédit qui est parfois jugé comme ironique. Pourtant, ce dernier est également, une alternative très appréciée des personnes dans le besoin urgent d’un crédit sans en avoir la possibilité.

À l’égard de son prix élevé, si vous avez possibilité de vous diriger vers un crédit à la consommation traditionnel plutôt qu’un micro crédit social, alors n’hésitez pas, favorisez ce dernier qui sera plus avantageux. Le micro crédit social sera à choisir en dernier recours.

Quelle est la raison de votre demande de crédit ? Quel bien / service désirez-vous acquérir ?

Vous êtes en situation de précarité et votre voiture a rendu l’âme, menaçant dangereusement de vous faire perdre votre emploi ? Toutes vos demandes de crédit à la consommation afin de vous procurer un nouveau véhicule vous ont été refusées ? Ou peut-être souhaitez-vous financer une formation qui vous permettra d’accéder à un emploi ? Si vous vous trouvez dans une situation de précarité et que vous souhaitez effectuer une demande de crédit afin d’améliorer votre situation et vous donner potentiellement l’accès à un emploi, alors le micro crédit d’aide à l’insertion vous aidera à acquérir le bien / le service dont vous avez besoin.

Actuellement au chômage, vous avez décidé de vous lancer dans la création d’entreprise ? Pour vous lancer dans la création d’entreprise, vous avez besoin d’une aide financière ? Cependant, à cause de votre situation instable, aucune banque ne souhaite vous prêter le montant dont vous avez besoin pour lancer votre activité ? Alors le micro crédit professionnel pourra vous aider à vous lancer dans la création d’entreprise ou à continuer votre activité si cette dernière est déjà en cours. Attention, toutefois, à présenter à l’organisme de micro crédit des bases solides afin qu’elle soit confiante envers votre projet.

Vous êtes étudiant et avez besoin d’un nouvel ordinateur pour poursuivre vos études ? Ou peut-être avez-vous besoin d’un nouveau réfrigérateur pour remplacer celui qui vous a lâché ? Dans ce cas, vous pourrez vous tourner vers le micro crédit personnel. Ce dernier se développe largement ces dernières années et permet de financer des biens ne permettant pas spécialement le développement d’une situation économique, mais l’amélioration des conditions de vie.

Sources :

https://moneybanker.fr/

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/03/30/20005-20180330ARTFIG00007-le-gouvernement-donne-un-petit-coup-de-pouce-au-microcredit-en-france.php